• En Librairies:      

    01/03 - CARLE - Fanfulla
    01/03 - MEDDOUR & ESPINOSA - Comics & Drinks
    02/03 - CATTOOR - Librairie des Saules
    02/03 - HERMANN - De Poort

    Lire la suite...

Grand Prix de la Critique et Prix jeunesse ACBD

L’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, a couronné « Peau d’homme » de Zanzim et Hubert (chez Glénat), de son Grand Prix de la Critique 2021.

peux_dhomme.jpg

Et si, à l’époque de la Renaissance, une femme pouvait littéralement se glisser dans une peau d’homme, pour expérimenter pleinement la vie au masculin ? Et mieux connaître, au passage, l’homme qu’elle doit épouser… Avec cet album, le scénariste Hubert (récemment décédé) et le dessinateur Zanzim échafaudent un conte malin et moderne, qui se joue des clichés et résonne habilement avec notre siècle. Très fluide, l’aventure se fait tantôt légère, tantôt profonde, et bénéficie d’un trait souple et élégant, à la grande lisibilité.

 

L'association a aussi décerné son Prix Jeunesse ACBD 2020 à l’album « Roi des oiseaux » par Alexandre Utkin (éd. Gallimard BD). Il succède au "Fils de L’Ursari" de Cyrille Pomès et Xavier-Laurent Petit, lauréat 2019.

roi_des_oiseaux.jpg
"Le Roi des Oiseaux" est une fable animalière trépidante, menée pied au plancher, qui mêle éléments du folklore russe et scènes d’action magnifiques. Un récit construit à la manière des poupées gigognes (matriochkas), et superbement dessiné avec un trait rappelant le pastel. Son point de départ, une pomme d’or (et de discorde), génère une guerre animalière. On embarque ensuite, avec un marchand russe, pour un périple vertigineux.

L’ACBD

acbd.jpg
Les prix de l’ACBD ont pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, des livres de bande dessinée, publiés en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquants par leur puissance, leur originalité, la nouveauté de leur propos ou des moyens que les auteurs et autrices y déploient ».

Il était une fois un 1 Mars ...
GOS

Né en 1937 à Thy-le-chateau, Roland GOOSSENS apprend la bande dessinée au studio Peyo en dessiinant les schtroumpfs tout en scénarisant pour PEYO, WALTHERY (Jacky et Célestin, Benoit Brisefer, Natacha) et FRANQUIN. Il sera même pressentit pour reprendre Spirou après André mais ce sera FOURNIER qui s’y collera.

On le retrouve au dessin de Gil Jourdan jusqu’au décès de Tillieux.

En 1972, il commence sa saga du Scrameustache qui se poursuit encore aujourd’hui, grâce à l’aide son fiston qui signe WALT.

Identification (2)