Edito: Haro sur les charognards!

Immonde! Le #2 d’Elecboy de Jaouen Salaün, n’était pas encore sorti qu’il était déjà trouvable sur le Net!
Coup de Gueule de l’auteur et analyse.

C’est sur sa page personnelle que l’auteur s’est livré sur cette triste découverte :

 Capture_décran_2021-10-17_à_15.13.04.jpg

 

Dur dur de voir ainsi le travail d’une année livré ainsi en pâture, alors même que l’ouvrage n’est pas même encore en vente!
Soyons honnête néanmoins et ne jouons pas les vierges effarouchées: qui n’a jamais piraté une oeuvre (BD, manga, film, série, chanson…).
Néanmoins, cette mise à disposition avant même qu’elle ne soit légalement disponible est tout simplement odieuse et totalement irrespectueuse!

  • En changeant de prisme de lecture sur cet événement, on peut tenter néanmoins d’alléger quelque peu cette trahison:
    Premièrement, il nous semble probable que ceux qui auront lu sur leur écran cette BD ne l’auraient sans doute jamais acheté. En poussant même un peu le curseur, cet acte honteux aura peut-être même permis à d’aucun de découvrir cette série, de s’y intéresser voire même d’aller l’acquérir par la suite en librairie.
  • Si la mise à disposition gratuite de séries sur le Net chez nous n’en est encore qu’à ses premiers balbutiements, pour les lecteurs de Mangas par contre, cette mise à disposition est même devenue la norme! Preuve en est que les principaux chapitres de mangas sortent en physique ET sur le Net en parallèle! Cette pratique remonte à déjà quelques années maintenant au Japon et avec le recul, les ventes de ses Mangas n’ont jamais fléchies, que du contraire: avec des sorties régulières sur Manga+ (la plateforme officielle de diffusion), les lecteurs en parlent entre eux, un buzz se fait et s’autoalimente ensuite aux rythmes des diffusions. Et lorsque le tome sort dans sa version reliée, les chiffres de vente sont là pour rassurer les auteurs et l’éditeur.

Ce mouvement est cependant depuis presque un mois en passe de s’implanter chez nous (on vous en parlait justemnt dans cet article) : ainsi, Manga+ commence à diffuser des chapitres en direct du Japon et traduit en français, tandis que les éditeurs francophones de ces premières séries observent de très près ce nouveau mouvement (Glénat Manga et Kana en tête de gondole pour l’heure).

  • Enfin, en faisant une autre comparaison, cette situation n'est-elle -au final!- pas comparable au prêt en bibliothèque publique?

Courage donc à toi, Jaouen:
Les immondes charognes qui se sont amusés à scanner tes planches pour les diffuser à tout va ne pourront jamais s’élever bien haut! Espérons un juste retour de Karma pour eux.
En revanche pour toi Jaouen: On ne pense pas que ce piratage se ressentira négativement sur les chiffres de vente de ton album. Pour toi aussi donc, on souhaite un juste retour de Karma!

 Capture_décran_2021-10-17_à_15.18.10.jpg

Pour en découvrir (légalement) plus sur cette série, un clic sur la cover vous emmènera sur le site de l’Editeur Dargaud.
Vous pouvez aussi découvrir notre chronique sur son 1er volet, qui fut même un Coup de Coeur lors de sa sortie !

 

Et les 12 premières pages à découvrir (tout aussi légalement).

 PlancheA_431657.jpg

 

Il était une fois un 27 Novembre ...
BLONDIN et CIRAGE

En 1947 parait pour la 1ère fois dans le Spirou d’après-guerre les histoires de 2 enfants, animées par JiJé.

Blondin, est blanc, il est sérieux et tente de résoudre les problèmes avec son intelligence. Cirage, est noir, il est farfelu et met de l'ambiance. Il est en fait le véritable héros de la série, car c'est lui qui résout les problèmes que rencontrent les deux héros.

La Xème et ultime aventure de nos 2 héros paraitra dans le Spirou « Noël » n°1339 sous le titre « Le merveilleux Noël de Blondin et Cirage ».

Identification (2)