Jojo en balade à Rouge-Cloître.

Ce n’est (malheureusement) pas le titre d’une histoire restée inédite de Jojo, mais bien le titre d’une exposition à Bruxelles qui en vaudra assurément la peine!

 743a29fe-1647-11e3-898c-c1987aa24864.jpg

L’exposition se tiendra du 10 septembre au 07 novembre au Centre d’Art de Rouge-Cloître à Auderghem (dans la forêt de Soignes, à Bruxelles) et présentera une sélection de planches originales de ce si attachant auteur.

 

Les informations pratico-pratiques:
* du 10.09 au 07.11.2021  
* de 14:00 à 17:00 du mercredi au dimanche
* Vernissage : jeudi 09.09.2021 de 14h à 20h – drink 18h  (parking indisponible) 
* Lundi 27.09.2021 – 11h et 13h (+/- 45 min’) - Dans le cadre des activités du 27 septembre, 2 balades contées gratuites seront proposées à 11h et 13h (inscription obligatoire) en collaboration avec le Théâtre de la Parole.
* 3€  / 2€ tarif réduit / gratuit < 12 ans/jaar  
* Centre d'art de Rouge-Cloître 

 

Une belle occasion de plonger dans les souvenirs d’André Geerts et d’y redécouvrir les grandes aventures de l’école de la vie avec ses différentes séries dont évidemment Jojo et ses copains.

 JoJoExpo-00002.jpg

 

Retour sur son auteur, André Geerts:
Né le 18 décembre 1955 à Bruxelles, André Geerts dessine dès l'âge de 11 ans de petits récits d’enfants inspirés par Boule et Bill ainsi que par Denis la Malice. C'est donc évident : il suivra les cours de l'école des arts Saint-Luc, comme beaucoup d'autres dessinateurs talentueux de sa génération.
En 1974, le Soir Jeunesse publie sa première planche, puis, dès 1976, démarre sa participation au journal Spirou pour lequel il réalise "La Petite Chronique Vénusienne" avec Jean-Marie Brouyère. Parallèlement, il se lance dans le dessin humoristique, avec des planches qui formeront plus tard l’ouvrage Bonjour, monde cruel influencé graphiquement par Sempé.
En 1983, c'est un peu par hasard que, pour boucher un quart de page laissé vide par l'annulation d'une pub, Geerts s'est vu proposer la réalisation d'une histoire courte. Tout naturellement et sans trop réfléchir, l'idée de mettre en scène un gosse s'imposa : Jojo était né.
Attendrissant, malicieux, franc et parfois râleur ou révolté, ce petit garçon, aux sept printemps et coiffé d'une casquette verte, vit chez sa grand-mère Léontine, veuve au cœur d'or et grande spécialiste des crêpes. Accompagné de son ami Gros-Louis, il traverse sa vie d'enfant et les petits événements du quotidien avec drôlerie, fraîcheur et sincérité.
Sa rencontre avec le public est un succès : 18 albums verront le jour chez Dupuis et un dessin animé "de Noël" sera réalisé en 2001 pour le plus grand plaisir des amateurs du petit héros à casquette.
Dans un genre différent, Geerts élabore Jabert contre l'adversité en 1990 sur un scénario de Pierre Le Gall. En 1993, Mademoiselle Louise est lancée en duo avec Salma, dans le style et la sensibilité graphique propres aux auteurs.
Durant sa carrière, plusieurs prix seront décernés à ce dessinateur modeste et talentueux, comme le Prix Saint-Michel, le Prix Œucuménique de la BD à Angoulême, le Grand Prix de la ville de Durbuy ou encore le Prix des lecteurs jeunesse à Vaison-la-Romaine.
En juillet 2010, c’est avec une émotion vive que le monde de la bédé apprend la disparition prématurée d’André Geerts laissant ses petits héros orphelins.

Il était une fois un 25 Septembre ...
Jean-Claude FLOC’H

Né en ce joli matin de septembre 1953 à Mayenne, Jean-Claude FLOCH, est dessinateur de BD (et aussi auteur de romans).
En 1983, il crée sa série « Blitz », parue par la suite en intégrale chez Dargaud.

Devenu très discret depuis une dizaine d’année, il est reste un des piliers actuels du style de dessin « ligne claire », cher à HERGE.
 

Jacques MARTIN

Auteur BD ayant oeuvré à l’éclosion de « l’âge d’or » de la bande dessinée, Jacques MARTIN est né à Strasbourg le 25 septembre 1921.

Faisant partie de l’écurie Tintin, ces personnages ALIX et LEFRANC ont fait  (et font encore!) les délices de millions de lecteurs!

Avec E.P. JACOBS, il fait partie de l’élite du journal Tintin et sera notamment intégré au studio Hergé  afin d’aider le « Maitre » sur différents albums Tintin et ce pendant 19 ans.

Devenu presque aveugle en 1992, il abandonne sa table à dessin, mais reste aux commandes de ses séries, en réalisant de nouveaux scénarios, mis en image par de jeunes auteurs prometteurs, dont Gilles CHAILLET, Christophe SIMON,…

Le 21 janvier 2010, il meurt chez lui dans son sommeil des suites d'un œdème pulmonaire à l'âge de 88 ans.
 

Identification (2)