Filigranes lance sa « Librairie de garde »

Véritable haut-lieu bruxellois de la littérature, la librairie Filigranes se développe encore…

Sans_titre.jpg

Connue comme étant la plus grande surface à plat de la littérature en Europe, son exaltant créateur a lui aussi été contraint de fermer ses portes au public. Pour autant, il fallait s’attendre à ce que Marc Filipson ne reste pas « simplement » confiné entre ses murs et rebondisse...
Déclarant son antre « Librairie de garde », il vient de lancer sa boutique online!

 

2 axes:

soit l’achat du livre dans sa version « papier »: le client passe commande online ou par téléphone puis choisissent soit l’envoi postal, soit la livraison à domicile (sur Bruxelles), soit vient le prendre en take-away;

Capture_décran_2020-03-31_à_18.21.49.jpg

 

Soit en version numérique, sur le site directement.

Capture_décran_2020-03-31_à_18.21.38.jpg

Voici ce qu’il en disait sur Facebook:

Notre site de commande en ligne est opérationnel ! https://www.filigranes.be/ ⬇️ 🤩
Un site sans algorithmes mais guidé par les coups de cœur de nos libraires et qui permet à chacun de lire, jouer, partager, se cultiver, occuper le temps libre…
Les commandes par mail et téléphone sont toujours et plus que jamais possibles.
Nos libraires répondent à vos appels entre 12h et 17h du lundi au vendredi pour vous conseiller et réaliser vos colis.
Vous pouvez les récupérer en take-away, tout en respectant les mesures d’hygiène et de social distancing, nous sommes une « LIBRAIRIE DE GARDE ».
Pour toutes les commandes faites via le site et par mail nous proposons un service de livraison à domicile* dans les 19 communes bruxelloises au prix de 3€.
*À partir de 25€ d’achat et gratuit dès 80€ d’achat. Mais nous privilégions le service de take-away dans notre librairie.
Filigranes existe depuis plus de 30 ans et vous proposons aujourd’hui un nouveau service qui n’est pas encore parfait mais va s’améliorer de jour en jour grâce à vos remarques.
Alors n’hésitez pas à partager vos avis et recommandations en nous les envoyant par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Protégez-vous, protégez-nous. 
Vivez, lisez, partagez.
Belle semaine et à très vite !

 

Pas sur du tout que l’opération soit rentable d’un point financier; par contre, elle l’est tout à fait au niveau réputation & marketing!
Bien joué, voici qui rejoint bien notre crédo, pour aujourd’hui et pour demain:

CoronaVirus-0.jpg

 

Il était une fois un 27 Mai ...
Olivier GRENSON

Ce Carolo né en 1962, publie sa première bande dessinée, Aldose et Glucose, dans Le Journal de Tintin en 1984. Il enseigne en parallèle à l’École de Recherche Graphique de Bruxelles où il partage sa passion pour le dessin. Révélé par la série Carland Cross, c’est en 1998, qu’il crée avec Jean DUFAUX la série Niklos Koda, un thriller mystique rapidement devenu l’un des piliers de la collection Troisième Vague aux éditions du Lombard. Après dix albums et un premier cycle achevé, Olivier GRENSON se concentre sur des travaux plus personnels marquant un tournant dans sa carrière. Sur un scénario de Denis LAPIERE, il achève le dyptique de La Femme Accident, deux albums en couleurs directes.

Après une interruption de 5 ans, Olivier GRENSON et Jean DUFAUX donne un nouveau souffle à Niklos Koda avec un second cycle de cinq albums faisant basculer ce polar teinté de sorcellerie vers le drame mystique. Le Dernier Masque, paru en mai 2017 marque un point final à cette série ayant séduit des milliers de lecteurs à travers le monde.

On l’attend maintenant sur un nouveau projet encore secret pour l'heure... ;)
 

Identification (2)