Dragon Ball: fin d’édition

Attention à tous les supers Sayiens.
Glénat arrête la commercialisation des éditions "sens français" de Dragon Ball.

 

L'édition concernée est celle à gauche sur la photo).
Les versions dans le sens de lecture original restent disponibles (à droite sur la photo).

Rem : Ces versions commencent et finissent au même endroit que les versions publiées dans le sens français.
Si vous avez commencé cette série, nous vous conseillons de vous procurer les tomes manquants au plus vite. (Les éditons « pastel » et « double » resteront encore disponible dans vos boutiques préférées jusqu’au 30 novembre 2021 selon les stocks encore disponibles).

 Glenat-arrete-manga-dragon-ball-1080x608.jpg

Glénat précise qu’ils ont été ravis de publier ces éditions qui auront fait découvrir Dragon Ball à toute une génération, en facilitant l’accès au manga pour les premiers lecteurs non habitués à lire de droite à gauche. Mais presque 30 ans après la publication de sa première VF, Glénat explique qu’il était temps de tourner une page. En effet, l’éditeur explique aujourd’hui vouloir « rendre honneur à l’art de Toriyama, en ne conservant que leur sens de lecture initial ».

 

A choisir, on vous conseille d’acheter plutôt l’édition Perfect: elle est certes plus chère à l'unité, mais la série complète est ventilée sur moins de volumes (34 au lieu de 42) et est beaucoup plus qualitative, avec des pages couleurs et dans un format plus grand.
Pour en savoir plus sur cette édition, suivez ce lien qui va bien: >> Dragon Ball Perfect <<

 DBZPerfect_1000x690.jpg

Il était une fois un 25 Septembre ...
Jean-Claude FLOC’H

Né en ce joli matin de septembre 1953 à Mayenne, Jean-Claude FLOCH, est dessinateur de BD (et aussi auteur de romans).
En 1983, il crée sa série « Blitz », parue par la suite en intégrale chez Dargaud.

Devenu très discret depuis une dizaine d’année, il est reste un des piliers actuels du style de dessin « ligne claire », cher à HERGE.
 

Jacques MARTIN

Auteur BD ayant oeuvré à l’éclosion de « l’âge d’or » de la bande dessinée, Jacques MARTIN est né à Strasbourg le 25 septembre 1921.

Faisant partie de l’écurie Tintin, ces personnages ALIX et LEFRANC ont fait  (et font encore!) les délices de millions de lecteurs!

Avec E.P. JACOBS, il fait partie de l’élite du journal Tintin et sera notamment intégré au studio Hergé  afin d’aider le « Maitre » sur différents albums Tintin et ce pendant 19 ans.

Devenu presque aveugle en 1992, il abandonne sa table à dessin, mais reste aux commandes de ses séries, en réalisant de nouveaux scénarios, mis en image par de jeunes auteurs prometteurs, dont Gilles CHAILLET, Christophe SIMON,…

Le 21 janvier 2010, il meurt chez lui dans son sommeil des suites d'un œdème pulmonaire à l'âge de 88 ans.
 

Identification (2)