Made in Asia Post-posé, c'est officiel !

C'était dans l'air... mais on espérait toujours...
Raison il faut garder cependant.
Bravo aux organisateurs d'avoir le courage de ce geste, d'autant qu'ils n'annulent pas, mais postposent l'événement.
88420550_10157013403564849_5563072706724757504_o.jpg

 

Communication importante de l’organisation de Made in Asia :

Ce sont 70.000 fans de manga, d’anime et de jeux vidéo qui se préparaient – au sens propre (en cosplay) comme au figuré – à participer au festival de pop-culture asiatique Made in Asia.

En raison de l’impact mondial du COVID-19, la quasi-totalité de nos invités asiatiques ne peuvent plus se déplacer suite aux mesures prises dans leurs pays respectifs. De plus, beaucoup d’exposants importent des produits provenant des régions du monde touchées et sont confrontés à des problèmes de logistique. Etant donné les problèmes grandissants rencontrés ces derniers jours, il nous devient difficile de garantir la qualité de ce festival et de toutes les activités qui y étaient prévues.

Pour ces différentes raisons, nous avons le regret de vous informer que l’édition qui devait avoir lieu les 13, 14 et 15 mars 2020 doit être postposée aux 4, 5 et 6 septembre à Brussels Expo.

C’est en effet précisément parce que nous voulons offrir à tous nos visiteurs l’expérience unique qu’ils méritent que nous avons décidé de postposer Made in Asia.

L’implémentation générale du salon et sa localisation (Brussels Expo) conserveront la qualité à laquelle les visiteurs sont habitués.

Les fans de Made in Asia n’auront donc pas à ranger leur tenue de cosplay bien longtemps.

Les tickets restent valables pour la prochaine édition de Made in Asia les 4, 5 et 6 septembre 2020. Les détenteurs de tickets qui en font la demande seront remboursés.

Tous les partenaires, exposants et invités seront contactés personnellement dans les jours qui suivent afin de définir les prochaines étapes.

Nous tenons à remercier les autorités de la ville de Bruxelles et Brussels Expo pour leur flexibilité dans la recherche de nouvelles dates.

Il était une fois un 27 Mai ...
Olivier GRENSON

Ce Carolo né en 1962, publie sa première bande dessinée, Aldose et Glucose, dans Le Journal de Tintin en 1984. Il enseigne en parallèle à l’École de Recherche Graphique de Bruxelles où il partage sa passion pour le dessin. Révélé par la série Carland Cross, c’est en 1998, qu’il crée avec Jean DUFAUX la série Niklos Koda, un thriller mystique rapidement devenu l’un des piliers de la collection Troisième Vague aux éditions du Lombard. Après dix albums et un premier cycle achevé, Olivier GRENSON se concentre sur des travaux plus personnels marquant un tournant dans sa carrière. Sur un scénario de Denis LAPIERE, il achève le dyptique de La Femme Accident, deux albums en couleurs directes.

Après une interruption de 5 ans, Olivier GRENSON et Jean DUFAUX donne un nouveau souffle à Niklos Koda avec un second cycle de cinq albums faisant basculer ce polar teinté de sorcellerie vers le drame mystique. Le Dernier Masque, paru en mai 2017 marque un point final à cette série ayant séduit des milliers de lecteurs à travers le monde.

On l’attend maintenant sur un nouveau projet encore secret pour l'heure... ;)
 

Identification (2)