Grand Prix Angoulême 2020 : Emmanuel Guibert

Parmi les trois finalistes-nominés annoncés il y a 15 jours (news ici) c’est finalement le scénariste et dessinateur Emmanuel Guibert qui a été élu par ses pairs en tant que Grand Prix du FIBD.

Figurant plusieurs fois dans le trio de tête ces dernières années, cet auteur pourtant peu connu du grand public permet à la France de remporter le célèbre prix qu’elle n’avait plus obtenu depuis 2013 (depuis l’année où les votes ne s’effectuent plus par l’Académie des Grands Prix mais par le suffrage des auteurs). Pour rappel le Grand Prix récompense un auteur pour l'ensemble de sa carrière.

guibert_bis.jpg

Ses œuvres les plus marquantes sont « La guerre d’Alan et « Le Photographe ». Le premier traite la Seconde Guerre mondiale vue par un jeune militaire américain.

alan.jpg

"La guerre d'Alan"

Le second parle de la guerre en Afghanistan vue au travers du regard d’un photographe embarqué dans une équipe de médecins sans frontières. Le second récit en 3 tomes mêle dessin et photos de Didier Lefèvre.

photographe.jpg

"Le Photographe"

C’est également le dessinateur des albums « Les Olives noires »  et « Les Sardines de l’Espace » (Sfar au scénario). Hasard du calendrier, 7 albums de Guibert sont prévus pour 2020!

Il succède à la Japonaise Rumiko Takahashi (Ranma ½) et présidera donc la prochaine édition du FIBD de 2021. 

Il était une fois un 15 Août ...
Marc HARDY

Marc HARDY, après des humanités artistiques à l'Institut Saint-Luc de Liège et un passage dans les ateliers de MITTEÏ et SERON, commence sa carrière dans Spirou avec des histoires de l'Oncle Paul en 1971.
À partir de 1975, il crée Garonne et Guitare qu'il anime jusqu'en 1978 sur des textes de MYTHIC.

Il lance en 1984 avec le scénariste Stephen DESBERG, Arkel, et surtout, avec Raoul CAUVIN, Pierre Tombal, série qui lui apporte le succès et la sécurité financière : en 2017, trente-deux albums ont été publiés.
 

Identification (2)