MasterClass de Feu avec Jérémy

Le -jeune- auteur de la série « Les chevaliers d’Héliopolis », scénarisée par Jodorowsky nous offre 4 tutos expliquant la mise en couleurs d'une illustration à l'aquarelle! Ce gars a un talent de folie…

 76615184_2428893157437957_434537990413352960_n.jpg

Leçon d'aquarelle en 4 épisodes de 15’!
Attention, on parle bien ici d’une MasterClass: l’auteur s’est tout d’abord filmé lors des différentes phases de la mise en couleurs, puis a repris tous ses rushs, les a monté, puis s’est incrustré dessus et a tout commenté! (et tout est gratuit).

Capture_décran_2020-01-20_à_19.01.32_800x432.jpg 

Hyper-instructif, même pour celui qui est un total profane de la couleur (comme moi), on est absolument fasciné par sa présentation! (cliquez juste sur cette illustration pour accéder au sommaire de son tuto).

Cette illustration a été réalisée pour l’illustation de couverture du coffret rassemble les 4 tomes de sa série « Les Chevaliers d'Héliopolis » (parue chez Glénat).

82337801_2500333350293937_122415832180457472_n.jpg

 

Le pitch de la série:
Il ne deviendra jamais le roi de France. L’Alchimie lui réserve un plus grand destin.
1888. Au refuge des Chevaliers d’Héliopolis, Asiamar, âgé de cent-dix ans, se prépare à accomplir le dernier rituel de son initiation : Citrinitas, l’œuvre au jaune, qui lui permettra de retrouver sa jeunesse et de vivre mille ans. Il est désormais temps pour lui de connaître également le secret des Chevaliers gardé par leur maître. Car celui-ci a besoin de la puissance de tous ses disciples pour sauver l’humanité. Mais avant cela, il charge Asiamar d’une mission : affronter la dernière grande menace de leur ordre. Un mutant tueur de femmes qui sévit dans les nuits embrumées de Londres, la capitale du monde moderne : Jack l’Éventreur !
Alejandro Jodorowsky conclut en apothéose sa dernière grande saga ésotérique, mêlant les secrets de l’alchimie aux arcanes de l’Histoire. Une fresque épique transcendée par le travail de Jérémy, l’un des meilleurs dessinateurs réalistes de sa génération.

 

Pour info, le tome 4 vient de sortir; sa chronique est en cours de rédaction. 

 

Il était une fois un 28 Février ...
Benjamin BENETEAU

Non non, on ne vous parlera pas du Benjamin Bénéteau né en 1859 qui fonda les chantiers navals éponymes, d’où sorti notamment le voilier "le Père Peinard"…

C’est plutôt de son homonyme contemporain et nettement plus gai luron, qui est né en Vendée le 28 février 1985! 
Après avoir vécu à Tahiti, il part à Bruxelles pour suivre des études à Saint-Luc Bruxelles section bande dessinée, les éditions Dupuis lui proposent de travailler sur la série « Alter Ego ».
Depuis ce 1er succès, il travaille en collaboration avec Marc BOURGNE sur le dessin du reboot de la série « Michel Vaillant » (scénarios de Denis LAPIERE et Philippe GRATON).

M'ENFIN ?!?

28 février 1957, Spirou n° 985 : première apparition de Gaston Lagaffe dans le journal de Spirou.

C’est à partir du 28 février 1957 qu’il envahira les pages de Spirou (n°985) de son "M’enfin !",  de sa paresse, de son incompétence, de la fumée de sa cigarette, de ses inventions loufoques et de ses recettes de cuisine immondes.
Grâce -ou à cause de lui!- De Mesmaeker ne signera jamais de contrat juteux avec les éditions Dupuis!

Rogntudjuuuu !!!
 

Identification (2)