Les nominés pour le Grand Prix du FIBD 2020

Emmanuel Guibert (Le Photographe, La guerre d’Alan), Catherine Meurisse (Moderne Olympia, Scènes de la vie hormonale, Le Pont des Arts, Les Grands Espaces) et Chris Ware (Jimmy Corrigan, Building Stories) sont les trois auteurs plébiscités par leurs pairs pour figurer dans le tiercé de tête pour le Grand Prix du Festival International de la Bande Dessiné d’Angoulême.

 

photographe_planche.jpg

 Extrait "Le Photographe" (Emmanuel Guibert)

 

C’est donc automatiquement l’un de ces trois auteurs, deux Français (dont une femme) et un Américain, qui succèdera à la Japonaise Rumiko Takahashi, Grand Prix 2019 et Présidente de l’édition 2020.
olympia.jpg

Extrait "Moderne Olympia" (Catherine Meurisse)

Ce ne sont pas moins de 1230 auteurs qui ont participé au vote, le Grand Prix étant en effet désigné par la profession et plus par l’Académie des Grands Prix depuis 2013. Le second tour se déroulera du mercredi 15 janvier au dimanche 20 janvier à minuit et les 1230 auteurs ayant participé au premier tour sont invités à se prononcer sur leur préférence. Alors que beaucoup de Français avaient été primés depuis la création du festival BD d’Angoulême (32 Grands Prix sur 39 éditions !), depuis 2013 ce ne sont que des « étrangers » qui ont obtenu le Grand Prix (Néerlandais, Américain (2 fois), Japonais (à 2 reprises également), Belge, Suisse), qui sera le vainqueur de cette année ? Emmanuel Guibert qui figurait dans le trio de tête les deux dernières années ? Un auteur plus international, déjà nominé également, tel Chris Ware, déjà multiprimé (22 Eisner Awards et 28 Harvey Awards) ? Ou encore la « benjamine » Catherine Meurisse qui a échappé aux attentats chez Charlie Hebdo il y a 5 ans et a ensuite sort un livre « La légèreté » en guise de thérapie ?

JimmyCorrigan.jpg

Extrait "Jimmy Corrigan" (Chris Ware)

 

Quel que soit le choix final, la sélection pose déjà question, comme souvent à Angoulême, car en effet ces trois auteurs ne sont pas parmi les plus connus. Un rapide micro-trottoir montre que le grand public ne les connaît (presque) pas et même plusieurs de nos chroniqueurs chez GénérationBD ne connaissent aucun des trois nominés !

Verdict final le 29/1 à Angoulême…

Il était une fois un 15 Août ...
Marc HARDY

Marc HARDY, après des humanités artistiques à l'Institut Saint-Luc de Liège et un passage dans les ateliers de MITTEÏ et SERON, commence sa carrière dans Spirou avec des histoires de l'Oncle Paul en 1971.
À partir de 1975, il crée Garonne et Guitare qu'il anime jusqu'en 1978 sur des textes de MYTHIC.

Il lance en 1984 avec le scénariste Stephen DESBERG, Arkel, et surtout, avec Raoul CAUVIN, Pierre Tombal, série qui lui apporte le succès et la sécurité financière : en 2017, trente-deux albums ont été publiés.
 

Identification (2)