Prix Bédéis Causa

Voici la liste des Pris Bédéis Causa remis lors du 32ème Festival Québec BD des 12 et 13 avril.

BedeeisCausa

 -Grand prix de la ville de Québec (meilleur album de langue française publié au Québec par un auteur canadien) : La Petite Russie, de Francis Desharnais (Pow Pow) 
  -Prix Réal-Fillion (auteur canadien s’étant le plus illustré avec son premier album francophone professionnel) : Jean-François Laliberté et Sacha Lefebvre, pour U-Merlin T1 (Michel Quintin) 
  -Prix Yvette-Lapointe (meilleur album jeunesse de langue française publié par un auteur canadien) : Aventurosaure T. 1, de Julien Paré-Sorel (Presses Aventure) 
  -Prix Albéric-Bourgeois (meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur canadien) : Giant T. 2, de Mikaël (Dargaud) 
  -Prix Maurice-Petitdidier (Coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger par un auteur non canadien) : Ceux qui restent, de Joseph Busquet et Alex Xoül (Delcourt) 
  -Prix Traduction (Coup de cœur du jury pour album publié en français et issu d’une traduction) : Royal City T. 1, de Jeff Lemire (Urban Comics) 
  -Prix Jacques-Hurtubise (bourse de 1000$ remise à un jeune auteur pour un projet d’autoédition) : Julien Dallaire-Charest pour Pogneurs de spectres, un projet inspiré de S.O.S Fantômes 
  -Prix hommage Albert-Chartier : Paulin Lessard et Sylvie Rancourt

Il était une fois un 28 Février ...
Benjamin BENETEAU

Non non, on ne vous parlera pas du Benjamin Bénéteau né en 1859 qui fonda les chantiers navals éponymes, d’où sorti notamment le voilier "le Père Peinard"…

C’est plutôt de son homonyme contemporain et nettement plus gai luron, qui est né en Vendée le 28 février 1985! 
Après avoir vécu à Tahiti, il part à Bruxelles pour suivre des études à Saint-Luc Bruxelles section bande dessinée, les éditions Dupuis lui proposent de travailler sur la série « Alter Ego ».
Depuis ce 1er succès, il travaille en collaboration avec Marc BOURGNE sur le dessin du reboot de la série « Michel Vaillant » (scénarios de Denis LAPIERE et Philippe GRATON).

M'ENFIN ?!?

28 février 1957, Spirou n° 985 : première apparition de Gaston Lagaffe dans le journal de Spirou.

C’est à partir du 28 février 1957 qu’il envahira les pages de Spirou (n°985) de son "M’enfin !",  de sa paresse, de son incompétence, de la fumée de sa cigarette, de ses inventions loufoques et de ses recettes de cuisine immondes.
Grâce -ou à cause de lui!- De Mesmaeker ne signera jamais de contrat juteux avec les éditions Dupuis!

Rogntudjuuuu !!!
 

Identification (2)