• En Librairies:     

    19/05 - KLOU - Flagey
    20/05 - MONSIEUR LECHIEN - Brüsel
    20/05 - DE JONGH - Flagey
    20/05 - MERTENS - BDWeb
    21/05 - MONSIEUR LECHIEN - Brüsel Waterloo
    21/05 - VAN LINTHOUT - Bedebox
    21/05 - STOKART - Slumberland BD World LLN
    21/05 - RENARD - BDWeb

    Lire la suite...

Édito: Les affaires reprennent...

... On remet de la graisse dans les rouages, on astique les devantures…
No éditeurs recommencent à donner signe de vie!

covid19-bourse.jpg

 

C’est la bonne nouvelle qui anime notre rédaction depuis ce lundi: nos attachés de presse préférés recommencent à donner signe de vie (ouf, ils vont tous bien!) en nous envoyant leurs nouveaux planning de sortie!

Doucement donc, graduellement, le grand monde du IXème Art va reprendre des couleurs, sortir de sa léthargie; le côté le plus visible pour le grand public sera la réouverture -sous distanciations sanitaires- de nos librairies dans les prochaines semaines en nos régions gauloises.

Leurs nouveaux programmes s’échelonnent à partir de Mai jusque Août pour certains... On ne va pas vous en détailler les sorties avec dates, ce n’est pas notre rôle.

Le souci assez colossal pour les éditeurs dans cette remise en route est de pouvoir désengorger rapidement les distributeurs et les imprimeurs qui ont des millions d’ouvrages en stand-by, sans pour autant tout envoyer d’un coup aux libraires et noyer complètement leurs productions dans un gigantesque raz-de-marée qui anéantirait immanquablement leurs chiffres d’affaires déjà fragilisés...
Et cet équilibre était mal calibré, qui en payerait les pots cassés? Ben oui, comme d’hab’: les artisans qui créent des livres de leurs mains...

Serait-ce enfin le temps de se séparer des intermédiaires , de remettre au centre de l’échiquier l’éditeur et l’Artiste?
Utopique? Peut-être... c’est aussi ainsi que qualifiait nombre de patrons d’entreprises le télétravail il y a quelques mois encore...

Faire confiance en ses employés pour les uns,
Remettre les créateurs au centre du processus pour les autres...
Rêvons donc un peu... c’est toujours au départ d’un rêve que notre monde évolue!

GénérationBD va reprendre doucement aussi son rythme de croisière durant les prochaines semaines, sortir de cette longue hibernation...

Un dernier mot: le jour où les nouveautés referont leur apparition, n’oubliez pas: « SOUTENEZ LE COMMERCE LOCAL »!

CoronaVirus-0_400x225.jpg

Il était une fois un 19 Mai ...
Bernard VRANCKEN

Né en mai 1965 à Ixelles, Bernard VRANCKEN découvre très vite sa voie:  c’est ainsi qu’à l’âge de 15 ans, il se place parmi les lauréats du concours organisé par l'Académie des Beaux-Arts, ce qui lui donne l'occasion d'approcher de grosses pointures de la BD, telles que FRANQUIN ou Yvan DELPORTE. Dès 16 ans, il publie dans le journal "Tintin" quelques grandes épopées historiques.

Si les cours de Saint-Luc en Architecture ne l'inspirent guère, il fréquente assidument ceux donnés  par Eddy Paape à l'Académie de Saint-Gilles.
C’est cependant avec Stephen DESBERG qui lanceront la série romantique « Le sang noir », avant d’imaginer «I.R.$.» pour la collection Troisième Vague Lombard, qui court après les grands fraudeurs du fisc depuis 1999.
 

Identification (2)